Comment la prévention peut-elle assurer la sécurité des travailleurs ?

Comment la prévention peut-elle assurer la sécurité des travailleurs ?

Certains métiers nécessitent l’utilisation de machines performantes mais extrêmement dangereuses, et l’automatisation ces dernières est désormais monnaie courante quel que soit le secteur d’activité.

Safehear

Bien que cela allège la pénibilité des travailleurs, et améliore la productivité, cela comporte aussi des risques. Nous vous proposons quelques exemples auxquels il faut veiller pour protéger vos salariés.

Les machines d’extraction des mineurs : La perte de contrôle d'une telle machine peut entraîner des retombées irréversibles. Par exemple, en 2013, une cage (heureusement vide) a été complètement détruite suite à un manque de contrôle. Ces machines ont besoin de révision régulière et profonde afin d’éviter les défaillances et donc d’exposer les travailleurs à des accidents graves. La démarche de révision de la fiche RF-412 s’est enclenchée peu après afin qu’un tel cas de figure ne se reproduise pas. A l’aide d’une norme qui concerne la sécurité fonctionnelle des systèmes et une autre qui s’applique spécifiquement aux machines, les chercheurs de l’IRSST ont piloté l’ensemble de la refonte des machines (qui avaient vraiment besoin d’un coup de neuf).

Les machines à bois des menuisiers et des ébénistes : Dans notre esprit, le métier d'ébéniste est relativement clair, et on peut facilement imaginer qui gagnera entre une scie et notre main, pas besoin de vous faire un dessin. Ici, ces outils ont très peu de risques d’être défaillants, en revanche, un manque de prévention auprès des travailleurs peut entraîner des accidents très graves et irréversibles. Les dangers chimiques ne sont pas à sous-estimer non plus, la poussière de bois et les poumons ne font pas bon ménage. L’employeur a l’obligation de faire un programme de prévention, d’établir des règles à suivre en lien avec la sécurité et la santé de manière régulière pour éviter mauvaise posture, blessure, maladies, etc.

Les machines à broyer : Comme son nom l’indique, ces machines ne sont pas là pour blaguer. Très utiles pour se débarrasser des souches de bois (entre autres), elles constituent un grand danger pour les employés. Les accidents se font rares, comparé aux machines à bois par exemple, mais sont très souvent fatales. Des gestes simples et pourtant si peu pris en considération parce que “je l’ai déjà fait 100 fois et tout s’est bien passé”. Oui, mais la 101ème fois, ce ne sera pas forcément le cas. Respecter les protocoles doit être une habitude.

Alors que les outils précédents ont des risques avérés et vérifiés, ce n’est pas le cas de tous. En effet, les machines de fabrication 3D soulèvent de nombreuses questions. C’est pour cela que les chercheurs préconisent d’appliquer le principe de précaution. Il est hypothétique que les gazs dégagés par ces machines soient cancérigènes.

Concrètement, employeurs et employés doivent systématiquement garder en tête que les consignes et la prévention ne sont pas là pour faire joli et pour barber tout le monde, bien au contraire. Les écrits sont essentiels, mais les rappels oraux réguliers sont primordiaux. La sécurité doit être intériorisée comme une habitude. C’est comme se brosser les dents, on le fait par habitude, pour notre bien (et pour éviter d’aller chez le dentiste). Mettre son masque de sécurité et arrêter une machine avant d’intervenir dessus, doivent être des habitudes.

D'autres articles pourraient vous intéresser
    Safehear

    Nouveau site signé Serco Point Web

    Safehear

    Les nuisances sonores dans le milieu professionnel : une torture devenue ordinaire

    Safehear

    Et toi, tu te protèges les oreilles pendant les festivals et les concerts ?

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. Vous pouvez cependant choisir de ne pas les utiliser en validant votre choix ci-dessous. Pour en savoir plus sur l'utilisation de cookies sur ce site, vous pouvez cliquer ici.