Comment lutter contre les accidents graves ? Top 3 des dispositifs à connaître et à utiliser dans vos entreprises.

3 des dispositifs à connaître pour lutter contre les accidents graves

En 2020, la France a enregistré 540 000 accidents de travail dont 550 mortels (Déclaration du secrétariat d’Etat chargé de la Santé au travail).

Safehear

Face à ces chiffres désastreux et alarmants, la feuille de route qui doit permettre de connaître précisément les activités demandées pour le poste occupé, les conditions d’exécution, les contraintes et les astreintes des salariés, a été modifiée pour la période 2021-2025. Cette modification a pour objectif de réduire considérablement le nombre d’accidents, et d’éviter à tout prix les accidents graves et mortels. Selon l’Insee, les ouvriers sont les plus exposés puisque 40 % d'entre eux déclarent au moins un accident avec blessure au cours de leur carrière.

Les métiers qui connaissent le plus d’accidents du travail (ou mortels) sont d’abord les marin-pêcheur, les élagueurs, les pilotes d’avion… mais aussi les agriculteurs, les couvreurs de toit, les charpentiers, les éboueurs, les chauffeurs routiers et les ouvriers du bâtiment. (tabletteslorraines)

La liste de choses à mettre en place est longue, mais pour aujourd’hui, on vous propose les 3 dispositifs de prévention qui ont retenu notre attention.

1) Le harnais anti-chute.

Comme son nom l’indique avec le harnais proposé par 3M, (https://www.3mfrance.fr/3M/fr_FR/protection-antichute/harnais/) vos salariés pourront travailler en toute sécurité, avec les mains libres et la tête aussi ! La marque propose 4 harnais différents en fonction de vos besoins, à savoir : le modèle polyvalent, celui avec ceinture, pour le sauvetage ou un accès aux espaces confinés, ou encore celui pour le travail à la verticale.

Ce sont des équipements confortables qui permettent une liberté de mouvement complète.

Ainsi, le risque de chute est quasi impossible.

2) Les lunettes connectées intelligentes.

Il existe désormais, à l'initiative de Ellcie Healthy (https://ellcie-healthy.com/), des lunettes qui permettent de détecter endormissements et chutes. Ainsi, pour les routiers, cela réduit le risque d’accident dû à la fatigue en l’avertissant avec un signal sonore qu’il est temps pour lui de faire une pause. De plus, ce dispositif pourra être utilisé dans de nombreux cas de figure, notamment pour prévenir d’un danger (repéré par des capteurs) et prévenir immédiatement les secours lors d’une chute, qu’elle soit haute ou de plein-pied. Car, souvent sous-estimé, les chutes sur la terre ferme sont très fréquentes et causent de nombreux accidents plus ou moins graves, malgré les EPI mis à la disposition des salariés.

3) Les gants anti-coupure en fibre de bambou.

(https://www.uvex-safety.com/blog/fr/brouillon-cree-le-29-july-2021-a-8h44/)

Bien qu’on ne meurt pas d’une main tranchée, cela entraîne des conséquences irréversibles et dramatiques. A l’instar des protections auditives, les gants de protection sont eux aussi souvent retirés, alors qu’ils constituent un élément de protection crucial pour la sécurité de l’employé. Beaucoup retirent leurs gants pour de multiples raisons : transpiration, sensation désagréable, poids important, manque de sensibilité tactile… Le bambou, lui, se veut confortable, sans matière toxique pour la peau, compatible avec les écrans tactiles, a une longue durée de vie, mais surtout PROTEGE des coupures (C-D). Des salariés qui se sentent à l’aise dans leur équipement le porteront sans broncher et surtout sans s'exposer à des dangers irréversibles.

3 bis) (parce qu’on est sympa) Louis, la protection auditive communicante.

Les salariés s’exposent souvent à des risques inutiles en ne portant pas ou en retirant leur protection auditive ce qui entraîne là encore de très nombreux accidents du travail, pouvant aller jusqu’à une perte d’audition totale. (https://safehear.fr/) Louis est un système de communication couplée à une protection auditive conçu par Safehear. Il est beaucoup moins encombrant qu’un casque, et plus confortable, ce qui est nettement plus agréable pour les salariés. De plus, ils n’ont plus besoin de retirer la protection auditive puisqu’ils peuvent communiquer à l’aide d’un micro intégré qui ne retranscrit que la voix à son interlocuteur.

D'autres articles pourraient vous intéresser
    Safehear

    Loi santé au travail : quelles nouveautés ?

    Safehear

    Comment la prévention peut-elle assurer la sécurité des travailleurs ?

    Safehear

    Entrée en incubation chez 1Kubator Lyon !

We use technical and analytics cookies to ensure that we give you the best experience on our website. More info.